Auteur compositeur interprète

Membre de la SACEM

Après avoir fait profiter l'événementiel de ses expériences de la scène et de la production, Didier Hubert s'est installé dans la région niçoise pour s'inspirer de la Riviera. Aujourd'hui sa passion est intacte. Il désire plus que tout, remonter sur scène avec des musiciens ; partager ce plaisir et emplir d'émotions le cœur d'un public...

"Didier Hubert : une voix et un visage de "crooner" que la comédie musicale trouverait utilement à employer." [Le Progrès de Lyon]

"Didier Hubert lauréat de nombreux festivals, dans un récital qui nous a permis d 'apprécier sa sensibilité et sa voix chaude. Il compose ses chansons, bien à lui avec lesquelles il se sent bien, laissant toujours une grande importance à la mélodie, Il y a du Lavilliers en lui, dans la forme musicale mais aussi dans la voix. Solide l’aisance naturelle, Didier Hubert appartient à cette catégorie de gens qui savent où ils vont." [La République du Centre]

"Un rendez-vous suivi par deux bons milliers de personnes, avec pour plateau Didier Hubert, Marie Myriam, Frédéric François, Richard Antony. Sa musique se situe autour du funky samba, ou du disco musclé, toujours brûlante, dosée d’exotisme latin. Un show rondement mené par un artiste sur la voie d'un premier album." [La Montagne]

"Quand on nait musicien, on est musicien. Amiens, c'est à quatre ans que Didier Hubert entre dans son premier orchestre. Conservatoire d’Amiens de violon jusqu’à l’âge de douze ans. Saxo soprano à treize ans, fou de blues... Il aime chanter avec des groupes de copains qui ne jouent que pour la Musique. Lyon, des tours de chant, de nombreux galas. Et côté show-biz premières parties de Lama, Guichard, Carlos... Orléans, en 1978 Didier Hubert obtient le premier prix du Festival des jeunes Talents. Télés, radios régionales, télévision nationale, le public, la presse en parle… En 1988 Didier Hubert sort son premier 33 T les textes ont muri, comme sa voix chaude et puissante. Sur des harmonies actuelles, français de cœur, américain de sensibilité musicale ; on passe de l’amour au rêve et l’on suit volontiers son exotisme tonique. La scène, il le sait, ça se mérite. Le sérieux, le professionnalisme, l'opiniâtreté, il les a et son public est celui des plus grands." [Dominique Charbonneau]

Didier Hubert
© 2019 Didier Hubert - Tous droits réservés
+33 (0)6 11 11 86 87